Zéro protection pendant les règles, c’est possible!


Aujourd’hui je laisse la place à Silvina, une jeune femme, jeune maman, super intéressante, que j’ai rencontré sur Instagram. J’ai souhaité faire une interview d’elle suite à un de mes posts sur les serviettes hygiénique lavables.

Salut Silvina, je t’ai croisé sur Instagram et au cours d’une conversation sur les serviettes hygiéniques lavables tu m’as dit que tu n’utilisais aucune protection!
Mais comment fais tu? Tu peux contrôler ton flux?

Oui j’ai découvert sur ton compte que certaines femmes cherchaient une alternative aux tampons/serviettes habituelles et cela m’a sortie de ma coquille. En effet, cela peut sembler bizarre mais je n’utilise aucune protection, disons que j’écoute mon corps, qui s’exprime clairement chez moi !

Pendant la période des règles, je ne contrôle pas vraiment le flux mais cela n’est pas nécessaire, ce n’est pas une question de contrôle mais de perception…  je m’explique…

Je n’ai pas un flux continu et imperceptible, je ressens clairement les moments où mon bas ventre se met à se contracter pour éliminer le sang menstruel. Je ne compte pas mais c est en moyenne 4-5 fois par jour, le reste du temps il n’y a rien à signaler, rien qui « fuit ».

Ces contractions utérines ressemblent à celles que j’ai ressenties lors de mon accouchement, mais de faible intensité. Quand je les ressens, je vais aux toilettes, comme pour faire pipi en fait. Le reste du temps je suis tranquille, jusqu’à une nouvelle « vague », de plus en plus espacées vers la fin des règles.

Ecouter mon corps et ses premiers signaux me donne donc de l’avance, je dirais que j ai environ 15 minutes pour trouver des toilettes, et en vérité, je n’ai jamais été en galère pour voir si je pouvais attendre plus longtemps ! Aussi, comme je vais de toutes façon de temps en temps faire pipi (et oui !) cela coïncide souvent avec une élimination de sang menstruel. Si je sais que je vais être bloquée plusieurs heures (entretien, examen…) parfois j’élimine de façon préventive : j aide un peu la contraction avec mes muscles internes, histoire que ce soit fait…

Tu as toujours fonctionné ainsi? Pendant tes études aussi?

Oui, mais j’ai eu mes règles tardivement, vers 16 ans et demi. J’étais peut être moins influençable que si je les avais eues plus jeune. J’ai aussi refusé de prendre la pilule, mes règles sont restées naturelles et non artificielles.

A l’époque quand mes règles arrivaient j’avais de fortes contractions assez douloureuses et tout était expulsé en une nuit ! Petit à petit les contractions ont été plus soft et se sont espacées sur plusieurs jours.

J’ai essayé une fois les serviettes hygiéniques pour faire comme les copines, mais je n’ai pas vu l’intérêt, ça me gênait ce truc entre les jambes, et cela me dégoûtait de devoir laisser couler, j’étais parano qu’il y ai une tache malgré tout,  puis d’aller jeter ce truc à l’odeur bizarre aux wc…. Autant aller aux wc avant d’avoir ces problèmes…!  Pendant mes études cela ne m’a pas bloquée plus que d’aller faire pipi, une fois la première nuit passée, j’avais des besoins très espacés sur les jours d’après. Je n’ai même pas le souvenir d avoir du y aller pendant des examens !

Mais tu ne peux pratiquer qu’à la maison alors? Comment fais tu en sortie? En promenade….etc?

Tu sais, là où il y a des humains, il y a des wc 🙂 La plupart du temps nos vies ne sont pas si pleines d’imprévus, à la maison, au travail, au resto, au café du coin, chez des amis, tu as des toilettes à 30 secondes de toi. Je ne suis pas casanière, je suis en vadrouille toute la journée, je voyage très souvent, et toujours le même constat. Au pire du pire si tu es exceptionnellement dans une grosse galère, quoi, tu glisses un mouchoir pour gagner du temps et on en parle plus ! Combien de fois en utilisant des « protections » tu as quand même eu un « accident » ? Certainement plus que moi…. Et puis ce ne sont que des fringues c’est pas la mort.

J’ai découvert aussi que certaines femmes font du « free flow », elles laissent couler simplement, elles tachent leurs habits, comme pour lever un tabou de la société, ce n’est pas ce que je fais…mais après tout c’est un bon rappel que les règles c’est naturel, c’est l expression de notre pouvoir de femmes à créer la vie, et je comprends qu’on veuille le revendiquer.

Et la nuit?

Je dors ! Si je me réveille, je vais aux wc, sinon, j’ai rien qui se passe. Par contre dès le réveil c est la première chose à faire j’avoue faut pas traîner! Cela arrive que je traîne au lit et que je fasse une petite tache, je nettoie à l eau froide et au savon et c’est tout.

Crois tu que toutes les femmes peuvent faire comme toi? A ton avis il y a une limite? 

J’ai envie de te dire oui, car en pratique c est la simplicité même !

Pourtant, même si je me rends compte aujourd’hui de la chance que j’ai, jusque là j’étais plutôt honteuse de fonctionner ainsi. Je me suis longtemps sentie extraterrestre…  lors de « discussions de nanas » j’étais a côté de la plaque, et je ne suis pas de celles qui peut s’extasier sur les histoires de « cups » ou te dépanner un tampon par exemple 😜

Du coup il faut être prête à aller à contre courant et n’écouter que soi et faire ses propres expériences et conclusions. A partir de là on est libre.

Sinon il me semble que la pilule modifie beaucoup de choses, et les règles sous pilule étant « artificielles » ce ne sont plus vraiment celles de notre corps, mais un substitut créé par l industrie pharmaceutique …  alors cela ne m’étonnerait pas que cela soit limitant sur certains aspects.

Pour les autres, je pense qu il faut se faire confiance.  Se recentrer sur l’essentiel, qui n’est pas de se dompter mais de suivre le flux au fur et à mesure.

Hormis avoir des règles sans perturbateur hormonal, quels conseils peux tu donner?

Alors déjà avoir conscience de son anatomie et de ses muscles internes aide beaucoup ! Sur tous les plans 😜 Beaucoup de femmes ne sont pas éduques la dessus, ou alors juste après un accouchement lorsqu’elles font une rééducation du périnée (quand elles la font !). Il n y a pas que le muscle « stop-pipi »…

Sinon, il faut juste essayer, se lancer ! Accepter de penser les règles autrement !  On ne perd rien à essayer à mon avis, on profite d’un weekend pour traîner en jogging et on passe en mode « observation » de ce que fait son corps et on (ré-) apprend…. Peut être peut on noter à quel moment « ça coule » et ce que l’on a ressenti (ou pas) quelques secondes, minutes, avant, pour repérer ? C est fascinant comme expérience non ?

Mais carrément!! Je pense tenter! Je suis super ravie d’être tombée sur toi, je suis très impressionnée, autant que par l’hygiène naturelle infantile (HNI) que tu pratiques aussi avec ta fille.
L’occasion d’une 2ième interview? 🙂

Moi aussi je suis ravie 😉 J’espère avoir été assez claire, à défaut d’être brève! La HNI que je pratique avec ma fille a beaucoup de points communs avec ma façon de gérer mes règles. Mon fil conducteur est que nous avons été parfaitement crées par la nature avec tout ce dont nous avons besoin en nous même, il faut s’adapter à la société bien sûr, mais ne pas oublier cela 😁

Tu en penses quoi? Donne ton avis!